Frefr’s Blog

Just another WordPress.com weblog

J3D Normandie

la 2ème édition des journées des décideurs du développement durable le mardi 8 juin 2010 au Parc des expositions de Rouen

– la 2ème édition des journées des décideurs du développement durable le mardi 8 juin 2010 au Parc des expositions de Rouen

– Un document réalisé par le Pôle Études et Aménagement Territorial de la CRCI Haute-Normandie dans le cadre de l’autosaisine du CESR sur la cohérence de (…)

– Ce site, édité par le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, donne des informations sur la politique publique de l’alimentation, (…)

Source:
http://www.drakkaronline.com/article91320.html

Publicités

juin 5, 2010 Posted by | milliards | | Laisser un commentaire

Le PIB devrait baisser « significativement » au 4e trimestre, selon Christian Noyer

Le PIB de la France devrait reculer « significativement » au quatrième trimestre 2008, estime le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, interrogé sur la croissance dans une interview à paraître jeudi dans Le Figaro.
« Nous connaissons aujourd’hui un ralentissement très prononcé de l’activité. Tout laisse penser que le quatrième trimestre sera significativement négatif en France et en zone euro », indique M. Noyer.
Au troisième trimestre, la France avait échappé de peu à la récession frappant nombre de ses voisins européens, enregistrant une croissance de 0,1% alors que la plupart des économistes s’attendaient à un recul du PIB, après celui de 0,3% déjà enregistré au trimestre précédent.
La majorité des enquêtes de conjoncture et des prévisions estiment toutefois que l’impact de la crise internationale va se faire sentir au dernier trimestre de cette année, aboutissant à une diminution du PIB, avec des effets négatifs qui se prolongeront jusqu’à la mi 2009.
« Le ralentissement est si fort et si brutal qu’il est peu probable que les choses se rétablissent très vite. Le premier semestre sera donc encore assez difficile », poursuit M. Noyer.
« En revanche, nous pouvons envisager une légère reprise de l’économie au second semestre car plusieurs facteurs jouent favorablement: la très forte désinflation redonnera du pouvoir d’achat; la politique monétaire (baisse des taux de la BCE, ndlr) soutient les prêts et l’investissement et les plans de relance soutiennent l’activité », ajoute le gouverneur de la Banque de France.
Malgré le plan de relance annoncé la semaine dernière, le gouvernement maintient sa prévision de croissance pour 2009 dans une fourchette de seulement 0,2 à 0,5%.
Christian Noyer affirme également n’avoir aucune « inquiétude sur l’arrivée d’une déflation telle qu’on l’entend, c’est-à-dire une baisse du niveau général des prix et des salaires pendant une certaine période ».
« Ce n’est pas du tout ce à quoi on assiste, qui est une forte désinflation » liée à la baisse des prix du pétrole et des matières premières, et la progression des prix à la consommation sur un an devrait rester « largement positive », explique M. Noyer.
Quant à la baisse des prix de l’immobilier, « il s’agit du contrecoup d’une hausse trop vigoureuse que nous avions dénoncée pendant plusieurs années (…) mais je ne crois pas à un effondrement », poursuit Christian Noyer, qui juge le « marché immobilier fondamentalement assez sain dans notre pays ».
« Il devrait redémarrer lorsque les facteurs notamment psychologiques qui ralentissent la demande des ménages se seront dissipés », conclut-il.

décembre 10, 2008 Posted by | milliards | , , , | Laisser un commentaire

Automobile: la Maison blanche salue un bon accord de principe

WASHINGTON (Reuters) – La Maison blanche s’est félicitée mercredi qu’un « bon accord de principe » ait été trouvé entre l’administration Bush et les dirigeants du Congrès sur un plan d’aide aux constructeurs automobiles mais elle a précisé que les détails de la proposition de loi faisaient encore l’objet de discussions.

Le secrétaire général adjoint de la Maison blanche Joel Kaplan a déclaré que des discussions se poursuivaient au Capitole, où les différentes parties concernées tentent de se mettre d’accord sur les modalités d’un texte destiné à sauver « les Trois de Detroit », General Motors, Ford et Chrysler.

« Nous avons fait des progrès importants et nous sommes parvenus à un accord de principe », a-t-il dit.

Il a ajouté que le texte définitif de la proposition de loi obligerait les constructeurs qui bénéficieront d’une aide publique à faire un choix: « la restructuration ou la faillite ».

Bien que le président de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, ait déclaré que la rédaction du texte était terminée, Kaplan a insisté sur le fait que la Maison blanche n’avait pas encore vu le document final ni « donné son feu vert ».

Le texte, dans sa version actuelle, prévoit la nomination par le président d’un « Monsieur Auto » (« car czar ») qui examinera les plans de restructuration présentés par General Motors, Ford et Chrysler pour garantir leur viabilité à long terme. Il devra également s’assurer que les constructeurs respectent des critères stricts pour pouvoir bénéficier du plan, a indiqué Kaplan.

CONTRE-PROJET RÉPUBLICAIN, FORD ET GM CHUTENT

Il a précisé que si les plans – qui devront être soumis le 31 mars au plus tard à moins qu’un délai supplémentaire de 30 jours ne soit accordé comme le prévoit la version actuelle du texte – ne donnent pas entière satisfaction, le « Monsieur Auto » pourra exiger des constructeurs qu’ils remboursent immédiatement les prêts accordés.

Kaplan a reconnu que le plan de sauvetage de 15 milliards de dollars suscitait encore beaucoup de questions chez les parlementaires démocrates et républicains et il a ajouté que des représentants de la Maison blanche se rendraient à leur rencontre pour tenter de les convaincre.

Lors d’une conférence de presse au Capitole, le sénateur républicain Richard Shelby a déclaré que son collègue sénateur Bob Corker préparait un contre-projet, tout en précisant qu’il n’avait pas fait une évaluation du nombre de soutiens que cette initiative pourrait rallier.

Shelby s’est dit opposé au texte qui a fait l’objet d’un accord entre l’administration Bush et les démocrates au motif qu’il n’aiderait pas les constructeurs américains à être plus compétitifs. Il a menacé d’en ralentir le processus d’adoption au Congrès.

L’action de Ford perdait plus de 4% et celle de General Motors 3%, après les déclarations du sénateur républicain.

décembre 10, 2008 Posted by | milliards | , , , , , , | Laisser un commentaire

Le géant Rio Tinto supprime 14 000 emplois

Une mine de fer en Australie. Rio Tinto est présent dans 40 pays. En France, le groupe emploie 14 000 personnes. Crédits photo : REUTERS
Le groupe prend des mesures radicales pour être en mesure de rembourser ses dettes contractées lors du rachat d’Alcan-Péchiney.

L’éclatement de la bulle sur le prix des matières premières, la crise globale du crédit et le ralentissement brutal des activités industrielles placent le géant minier Rio Tinto dans une position extrêmement délicate.

Pour redresser la barre, le groupe anglo-australien a annoncé vendredi des mesures radicales. Rio Tinto va supprimer 14 000 emplois à travers le monde, dont 8 500 intérimaires ou CDD, soit environ 15 % de ses effectifs. Le groupe, présent dans 40 pays dans le monde et exploitant des mines très diverses (alumine, charbon, cuivre, fer, or, argent, diamant…), n’a pas livré vendredi de détail sur les activités ou les sites qui seront directement concernés par ces mesures. En France, Rio Tinto, qui a hérité de nombreux sites Pechiney quand il a avalé le canadien Alcan fin 2007, emploie 14 000 personnes. L’attentisme était donc de rigueur vendredi. Cela dit, l’Hexagone est, au sein de l’univers Rio Tinto, dans une situation très particulière : ses activités d’emballage et de produits usinés (soit les trois quarts de ses effectifs français) sont depuis plus d’un an officiellement en vente et à ce titre peu intégrées à l’ensemble. L’avenir des salariés européens de Rio Tinto devrait se préciser aujourd’hui à l’occasion d’un comité de groupe européen.

Le faux bond de BHP Billiton

Les géants de la mine affrontent la dégradation brutale de la conjoncture qui a dégonflé la bulle spéculative qui s’était formée jusqu’à la mi-2008 sur les prix des matières premières. Depuis, nombre de produits ont perdu 60 % de leur valeur.

Pour Rio Tinto, la situation est même critique, car le groupe est lesté d’un endettement de plus de 40 milliards de dollars, dont 9 milliards sont à rembourser ou à refinancer d’ici à novembre 2009 (suivis de 10 milliards en 2011). Cette dette bancaire correspond à l’acquisition, cash, d’Alcan fin 2007. Structurée à court terme, elle est devenue un véritable fardeau depuis que la crise financière a peu ou prou fermé l’accès au crédit des grandes entreprises. Et la situation s’est encore compliquée le 25 novembre dernier, quand le leader mondial BHP Billiton a abandonné son projet d’acquisition hostile de Rio Tinto, laissant ce dernier seul face à ses dettes.

Pour desserrer l’étau, Rio Tinto a décidé, outre son plan social massif, plusieurs mesures financières dont l’objectif est de préserver sa trésorerie. Ainsi le groupe compte-t-il ramener en 2009 ses investissements de 9 milliards de dollars prévus à 4 milliards. Autre concession à la crise : son dividende, dont il avait promis un relèvement très significatif, sera finalement inchangé. En Bourse, l’action Rio Tinto a rebondi vendredi de 20 % à Londres, ce qui ne l’empêche pas d’accuser un recul de 70 % depuis le début de l’année.

décembre 10, 2008 Posted by | milliards | , , | Laisser un commentaire

Crise – DÃcisions d’urgence de l’Arabie saoudite et des Emirats | Reuters

nouveau abaissé fortement ses taux d’intérêt, pour la troisième
réduire l’impact de la crise internationale du crédit sur leur
L’Arabie saoudite a réduit dimanche de 100 points de base, à
3%, son principal taux d’intérêt pour éviter une paralyser des
marchés du crédit et accroître la liquidité sur le marché
Les Emirats Arabes Unis voisins ont eux décidé de contrôler,
via la banque publique Real Estate Bank, la fusion déjà annoncée
de deux grands établissements de crédits immobiliers, Amlak
La valorisation boursière combinée de ces deux groupes, mis
à mal par la crise du crédit, s’élève à 2,5 milliards de dirhams

novembre 28, 2008 Posted by | milliards | , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le CAC 40 signe la meilleure semaine de son histoire – Finance et Marchés – Challenges.fr

La Bourse de Paris, qui s’est contentée d’une légère hausse de 0,38% vendredi 28 novembre dans un marché au ralenti, a réalisé une hausse cumulée sur la semaine atteint 13,24%.
La Bourse de New York a terminé à l’équilibre vendredi, à l’issue d’une séance raccourcie et peu animée au lendemain de Thanksgiving, jour férié aux Etats-Unis: le Dow Jones a gagné 1,10% tandis que le Nasdaq perdait 0,05%, selon des chiffres provisoires.

novembre 28, 2008 Posted by | milliards | , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

LaTribune.fr – ThyssenKrupp : grosse incertitude pour 2008/2009

ThyssenKrupp, qui fabrique aussi des ascenceurs, des sous-marins et propose des services industriels, rejoint ainsi la cohorte de grosses entreprises qui ont ces derniers temps renoncé à avancer une prévision alors que l’économie mondiale est de plus en plus fragile.
Comme nombre de ses concurrents, notamment le premier sidérurgiste mondial ArcelorMittal, l’allemand a annoncé ces dernières semaines des baisses de production alors qu’un de ses principaux clients, l’industrie automobile, a drastiquement réduit sa demande.
Sur l’exercice clos le 30 septembre, marqué par une demande encore solide dans l’acier mais aussi par la hausse vertigineuse du prix des matières premières, le groupe a dégagé un bénéfice avant impôts, mesure de sa performance, de 3,13 milliards d’euros, en baisse de 6% par rapport à celui de l’année précédente mais supérieur aux attentes des analystes interrogés par Dow Jones Newswires (qui tablaient sur un profit de 3,09 milliards).
ThyssenKrupp veut encore croire à un rebond de l’économie mondiale en 2010, qui lui permettrait de remplir ses objectifs à moyen et long terme: un bénéfice avant impôts de l’ordre de 4 à 5 milliards d’euros et un chiffre d’affaires compris entre 60 et 65 milliards d’euros.

novembre 28, 2008 Posted by | milliards | , , , , , , , | Laisser un commentaire

LaTribune.fr – La banque allemande BayernLB appelle à son tour à l’aide

L’aide sera avant tout apportée par le Land de Bavière, qui va participer à hauteur de 7 milliards et deviendra ainsi le premier actionnaire de la banque, précise celle-ci dans un communiqué.
BayernLB a demandé les 3 milliards restants à l’Etat fédéral, dans le cadre du vaste plan de soutien de 480 milliards d’euros au secteur bancaire.
Fin octobre, elle avait appelé à l’aide les pouvoirs publics, en raison de pertes estimées à plusieurs milliards d’euros pour 2008 liées à la crise financière.
18:07 – Demande de remise en liberté des suspects des sabotages SNCF – reuters.com

novembre 28, 2008 Posted by | milliards | , , , , , , , , | Laisser un commentaire

ALITALIA : dette en hausse de 49 millions d’euros fin octobre – Actualités France, Capital.fr

Envoyer par mailImprimer ALITALIA : dette en hausse de 49 millions d’euros fin octobre (AOF) – Alitalia a enregistré une dette nette de 1,248 milliard d’euros fin octobre, en hausse de 49 millions d’euros par rapport au mois précédent.
La compagnie aérienne a précisé dans un communiqué qu’elle disposait de 229 millions d’euros de liquidités, contre 245 millions d’euros fin septembre.(AOF) EN SAVOIR PLUS LE SECTEUR DE LA VALEUR Transport aérien Après une hausse de 6,5% en 2007, la croissance du trafic international de passagers devrait chuter à 3,2% en 2008, et même à 1,8% pour le frêt.
Selon Iata, l’industrie mondiale du transport aérien devrait afficher une perte de 5,2 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros) cette année, contre 5,6 milliards de dollars de bénéfices en 2007.
ALITALIA : dette en hausse de 49 millions d’euros fin octobre (28/11) TOTAL : appréciation positive sur le permis de Moho-Bilondo (28/11) Net2s : chiffre d’affaires en hausse de 6,1% au premier semestre (28/11) Safran annonce la poursuite du programme Vinci (28/11) Faurecia : vers une fermeture des usines françaises en décembre (28/11) Renault : vers un plan de réduction temporaire de l’activité en Espagne (28/11) ALCOA ne cherche pas absolument à monter dans RIO TINTO (28/11) General Motors envisagerait la cession d’actifs immobiliers (28/11) Maesa : un leader mondial sur orbite(14:36) STMicroelectronics : profit warning(11:46) Crédit Agricole : UBS réduit encore son objectif (28/11) JACQUET METALS : forte baisse des résultats neuf mois (28/11) Historique Actu France

novembre 28, 2008 Posted by | milliards | , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’Italie consacrerait 10 à 12 milliards d’euros aux banques

ROME (Reuters) – L’Italie pourrait consacrer une dizaine de milliards d’euros à renforcer son système bancaire dans le cadre d’un plan de lutte contre la crise économique, a annoncé vendredi le ministre de l’Economie Giulio Tremonti.
Parmi les autres mesures annoncées figurent un gel des péages routiers pour six mois, 2,4 milliards d’euros d’allégements fiscaux pour les familles les plus modestes et une baisse de l’impôt sur les sociétés.
La Commission européenne a demandé mercredi aux Etats membres de l’Union européenne de présenter des mesures d’un total de 200 milliards d’euros, soit 1,5% du PIB des Vingt-Sept.
Les membres réagissent à l’article Soyez le premier à réagir à l’article ImprimerImprimer cet article Envoyer cet article à un ami Sauvegarder cet article

novembre 28, 2008 Posted by | milliards | , , , , , | Laisser un commentaire